LE JARDIN AQUATIQUE

 

Cette activité s’adresse à des enfants de plus de 36 mois, venant ou non du groupe bébés nageurs, considérés comme encore trop jeunes et trop immatures sur le plan psychomoteur pour apprendre une nage codifiée.

Elle est conçue comme un temps de construction ou de poursuite de la construction pour l’enfant, de son aisance et de ses compétences aquatiques.

Il s’agit pour lui de progresser à son rythme vers la capacité à entrer dans l’eau, s’immerger, s’équilibrer, se déplacer en grande profondeur avec, puis sans matériel, dans la perspective de l’apprentissage futur des nages codifiées.

Suite logique de l’activité bébés nageurs, le « jardin aquatique » s’appuie sur :

-          L’implication du parent et l’importance de la relation parent/enfant comme support aux apprentissages.

-          Un nombre important de situation de jeux, d’exploration et d’essai-erreur, en alternance avec des situations d’exercices collectifs.

-          L’utilisation de matériel favorisant les réponses motrices adaptées (aménagement possible de parcours)

-          La possibilité de répondre différemment, en fonction des compétences du moment de chacun, aux situations et consignes.

La séance est cependant « prise en main » et conduite de manière collective par l’animateur pendant sa plus grande partie.

 

Les situations proposées permettent à l’enfant d’enrichir progressivement son « répertoire moteur aquatique ». Pour développer son aisance et son autonomie, il va continuer, en fonction des circonstances et de ses projets, à réorganiser de manière de plus en plus efficace sa prise d’information, son tonus, son équilibration, sa respiration, sa propulsion.

 

Le groupe a un effet stimulant par rapport aux progrès individuels.

Le parent a un rôle capital. Il est le relais  des conseils et consignes de l’animateur. Il partage les émotions de l’enfant et représente le « point d’appui  naturel ». Cet échange familial doit être plus du côté du partage et de la complicité que du côté de l’enseignement.

Rassurer, encourager, montrer, vivre les mêmes situations (parfois en inversant les rôles), tels sont les « missions » du parent accompagnant. Une place importante est consacrée aux propositions de « nage avec son enfant ».

Des objectifs sont proposés chaque trimestre afin de mieux se repérer dans la logique de progression.

Le grand bassin est utilisé un temps de chaque séance dès le 2ème trimestre.